07.87.38.32.70 contact@cablepark.fr
4 route de Casalié 33480 AVENSAN
sur la D105 entre Castelnau et Margaux

Caracteristiques

Wakepark optimal pour tous

Une longue experience et beaucoup de montages de téléskis Rixen ont permis la réalisation du CablePark de façon optimale :

premier téléski en France 6 pylônes et le seul a avoir chaque virage a 120° alors très doux.

une longueur de câble de 820m et 11 accrocheurs : le wakepark fait partie des plus grands téléskis de France. Cela permet de tracter un nombre très important de personnes. L’attente au départ est donc très faible voire inexistante.

Des angles doux et ouverts à chaque pylône : aucun angle n’est inférieur à 120°, ce qui facilite la réalisation du tour. C’est un paramètre important pour la progression des débutants.

Des pylônes espacés de manière homogène : cela a comme effet de donner une tension régulière au câble tout au long du circuit ce qui facilite les sauts ainsi que les blocages partout sous le câble

Une hauteur importante du câble : la hauteur moyenne de 10.5m aide à plusieurs niveaux. Tout d’abord au départ, la traction se fait vers le haut plus que vers l’avant ce qui facilite le démarrage des débutants. Pour les initiés aux blocages et aux sauts avec les modules, cette hauteur de câble donne des possibilités de sauts et figures plus grandes, ainsi qu’une meilleure amplitude.

Un encadrement renforcé : en plus du staff classique pour assurer le bon fonctionnement du téléski nautique, au CablePark, un moniteur diplômé est détaché du fonctionnement pour conseiller les débutants sur le matériel et les aider à leurs premiers départs.

 

 

 

Le meilleur créneau horaire : si possible, préférez le matin !

 Lors des jours de forte affluence (week-end de juin et septembre ainsi que juillet/aout), nous vous conseillons de venir plutôt en matinée.

L’affluence est bien moins importante, l’encadrement par les moniteurs est donc d’autant plus personnalisé. Il n’y aura également pas d’attente au départ.

 

 

Quelles sont les consignes de sécurité pour faire du wakeboard ?

Les consignes de bonne pratique et de sécurité sont indiquées au niveau du point information avant d’arriver sur la base, puis au niveau de l’accueil

Lors de votre première visite, une hôtesse vous accueillera et vous informera de toutes les activités possibles..
Elle vous informera également des consignes de sécurité, vous les fera lire puis vous les fera signer informatiquement.
Ces consignes sont spécifiques à chaque activité, mais les consignes communes sont : port du gilet de sauvetage obligatoire, savoir nager et ne pas avoir peur de l’eau.
Tout le matériel de glisse et de sécurité est fourni par la base de loisirs.

 

 

Quelle tenue choisir pour venir au teleski ?

Pour la plupart des activités de la base de loisir, un simple maillot de bain est suffisant.
Nous nous occupons de vous prêter le reste du matériel (gilets de sauvetage, casques et combinaisons néoprène pour les plus frileux).
Pour les demoiselles souhaitant faire du téléski nautique, que ce soit kneeboard, ski nautique ou wakeboard, nous vous conseillons de prendre, en plus de votre maillot classique, un short de bain ou petit short en jean.
Ceci vous évitera une éventuelle perte de maillot en cas de départ loupé et de plongeon en avant.

 

 

 

Comment se faire aider en wakeboard ?

Au téléski, nous sommes très soucieux de la réussite des pratiquants. Ainsi vous êtes assuré qu’à chacun de vos départs, un moniteur vous conseillera et vous aidera physiquement. Vous serez ainsi dans des conditions optimales pour apprendre et progresser, que ce soit en kneeboard, ski nautique ou wakeboard. Avant d’arriver au départ, une affiche indique les différentes positions en fonction des supports de glisse (kneeboard, ski nautique et wakeboard)

  

 

 

Combien dure une séance de téléski nautique? 

CablePark propose différentes durées de pratique, allant de 1 h d’accès au téléski nautique à 2 jours complets. Si vous êtes débutants, nous vous conseillons de prendre 1h pour commencer. L’activité est intense, et 1h est bien souvent suffisante pour la première fois. Vous pouvez prendre plus, mais il faudra prendre des temps de récupération lors de la séance. A la fin de la première heure, la plupart de débutants ont fait des tours en kneeboard et en ski nautique. Ils essayent ensuite le wakeboard, et il n’est pas rare qu’ils fassent le tour également. C’est généralement lors de la deuxième séance que les débutants confirment la pratique du wakeboard en enchainant les tours. Par la suite et en fonction de votre progression, les moniteurs vous orienteront vers les wakeboards spécifiques pour les tremplins. Vous pourrez ainsi commencer vos premiers sauts grâce à certains modules spécifiques aux débutants.

Pour une séance d’1h, comptez sur place au minimum 1h30, le temps d’être briefé, équipé puis de sortir, vous déséquiper, ranger le matériel (kneeboard, ski nautique, wakeboard, gilets de sauvetage…)

  

 

Quelle est la bonne position pour partir et faire du wakeboard ?

Pour le wakeboard différentes positions sont possibles pour les départs. Le départ le plus utilisé a CablePark est le départ « assis au banc ». Ainsi le moniteur peut vraiment vous aider en déposant la planche de wakeboard sur l’eau dans le bon timing. Certains préfèrent le départ « bateau », assis au sol sur le départ ski nautique. Lorsque les premiers tours sont faits en wakeboard, les moniteurs vous proposeront des départs debout (glissés) puis sautés depuis le banc. Le principal est de faire confiance aux moniteurs qui ont l’expérience et sauront quel est le moment optimal pour que vous puissiez changer de départ. La position lors de la pratique sous le câble est : redressé, avec les genoux fléchis et les bras tendus devant soi.

 

Quelle taille et quel âge faut-il pour faire du wake?

Il n’y a pas de taille ni de poids minimum (ni maximum d’ailleurs) pour pratiquer le wakeboard en câble. L’âge minimum est 7 ans pour accéder au téléski nautique. Il faut également savoir bien nager et ne pas avoir peur de l’eau. Néanmoins, pour les enfants de moins de 10 ans nous conseillons, si possible, de venir lors des séances « enfant et grands débutants » les samedis matin de 10h à 12h. Lors de ces séances la vitesse du téléski nautique est abaissée et nous allons chercher tous les pratiquants ayant chutés, en bateau. Ainsi il n’y a pas le retour à faire à pied avec le matériel dans les bras. (C’est en fait ça le plus compliqué pour les enfants, et non pas la pratique du kneeboard / ski nautique / ou wakeboard en elle-même). Il est également possible d’initier les enfants les plus petits (dès 6 ans) sur le petit téléski nautique. En effet, le téléski nautique bi poulies installé sur la base de loisirs en 2016 permet une pratique du wakeboard personnalisée grâce à des cours particuliers. Une seule personne pratique à la fois, la vitesse est donc évolutive et contrôlée par le moniteur. Les conseils sont également spécifiques et adaptés lors de la pratique et non seulement au départ. Il est conseillé de réservé pour ces leçons particulières à la demi-heure pour une ou 2 personnes.

    

  

Quels supports de glisse peut-on utiliser sur le téléski nautique ?

Tout le matériel de glisse est mis à disposition gratuitement au sur la base de loisirs (hors planche de wakeboard pro pour aller sur les tremplins, qui sont, elles, en location).

Kneeboard : Si c’est votre première fois sur un téléski nautique les moniteurs vous orienteront vers une première approche en kneeboard (planche à genou). Le knee-board présente de nombreux avantages : c’est tout d’abord le support de glisse le plus facile techniquement. En étant à genou, le centre de gravité est très bas, et donc la stabilité très grande. Le fait d’être au ras de l’eau donne également une grande sensation de vitesse. Les virages se prennent sans difficulté grâce à une forme de dérapage maitrisé et vous permettent ainsi de vous familiariser avec cette nouvelle forme de glisse tractée par un téléski nautique. C’est souvent la discipline favorite des enfants. Il est également possible de pratiquer à deux sur la même planche, ou encore de prendre le petit tremplin en fin de circuit. Fou rire garantit !

Ski nautique : Une fois vos premiers tours en kneeboard réalisés, les moniteurs vous orienteront vers le ski nautique. Vous serez ainsi debout, et face au déplacement.  Ce sont précisément pour ces deux raisons que le ski nautique est la discipline intermédiaire entre le kneeboard et le wakeboard. Il y a deux tailles de skis nautiques : enfant ou adulte, une indication de poids est également inscrite sur les skis nautiques. Difficile de vous tromper.

Wakeboard : L’étape suivant la réussite de tours en ski nautique est le wakeboard. Nous avons, au wampark, des wakeboards spécialement conçus pour les débutants, en prêt gratuitement. Le choix de la planche se fait en fonction du poids. Un tableau situé au niveau des wakeboards débutant vous indiquera lequel choisir. Ces wakeboards sont équipés de dérives pour aider à garder les bonnes trajectoires ainsi que de foot strap pour tenir les pieds. Ainsi lors d’une chute vos pieds sortiront instantanément des straps sans que la planche ne vous retienne dans l’eau. Cela permet une chute tout en douceur dans l’eau. Il est interdit de passer sur les modules et tremplins avec ces planches car, au-delà de casser le matériel (qui n’est pas conçu pour les tremplins), vous aurez de forts risques de vous faire mal. Pour passer sur les modules il vous faudra utiliser les planches de wake pro ou premium en location à l’accueil

 

 

 Quelles sont les différentes planches de wakeboard ?

Avant de faire du wakeboard, nous vous conseillons fortement de vous familiariser au téléski nautique en faisant des tours en kneeboard puis en ski nautique. Nous avons ensuite différentes planches de wakeboard :

Wakeboard débutants : équipés de dérives pour permettre de garder les bonnes trajectoires ainsi que de foot straps pour maintenir les pieds, ainsi lors d’une chute vos pieds sortiront instantanément des strap sans que la planche ne vous retienne dans l’eau. Cela permet une chute tout en douceur dans l’eau. Il est interdit de passer sur les modules et tremplins avec ces planches car, au-delà de casser le matériel (qui n’est pas conçu pour), vous aurez de grande chance de vous faire mal. Pour les modules il vous faudra utiliser les planches de wake pro ou premium en location à l’accueil. Les wakeboards mesurent 130 cm (enfants de moins de 12 ans), 135 cm (moins de 60 kg), 140 cm (entre 60kg et 75kg) et 144 cm (plus de 75kg).

Wakeboard pro : Nous avons en location à l’accueil de la base de loisir des wakeboard « pro ». Ce sont des wakeboards permettant de prendre les tremplins. Ces planches n’ont pas de dérives, ont une semelle « grind » (renforcées pour prendre les tremplins et modules) et des chausses (là où l’on met le pied) qui tiennent bien le pied au wake. L’avantage est que le maintien des pieds au wakeboard est bon pour les sauts. L’inconvénient est qu’en cas de chute, la planche de wake ne s’enlève pas. N’hésitez pas à solliciter les moniteurs qui vous diront si votre niveau est suffisant pour passer sur des wakeboard pro.

Wakeboard premium : on peut classer les wakeboards premium dans la catégorie des wakeboard pro. C’est-à-dire qu’il est possible de prendre les tremplins et modules avec ces wakeboards. C’est le haut de gamme de notre fournisseur de planche « made in France » : Method. Les chausses sont aussi de chausses haut de gamme. Ces planches permettent une grande précision dans les trajectoires et une glisse parfaite sur les module tout en étant suffisamment « flex » pour se déformer lors de certaines figures. Ces planches de wakeboard sont réservées aux pratiquants experts de la discipline et en location à l’accueil de la base de loisirs.

  

 

Comment progresser en wakeboard ?

Le meilleur moyen de progresser est d’écouter les conseils des moniteurs au départ et éventuellement de les solliciter. Il ne faut ni se surestimer ni se sous-estimer. L’expérience de nos moniteurs en font des observateurs objectifs. Ils vous indiqueront les supports de glisse les plus adaptés à votre niveau (kneeboard, ski nautique, wakeboard débutants ou wakeboard pro). Tout une chronologie de progression est établie grâce à la formation des moniteurs diplômés ainsi que leur expérience (apprentissage à plus de 10 000 personnes par an).

SI vous souhaiter vous régaler et progresser, suivez leurs conseils plutôt que votre intuition, et vous êtes surs de passer super moment !

 

 

  

Comment prendre les modules et tremplins en wakeboard ?

Tout d’abord, avant d’envisager de prendre les modules et tremplins, il faut maitriser sans difficulté les tours de téléski nautique, avec les planches de wakeboard « débutant » dans un premier temps puis avec les planches « pro » (wakeboard sans dérives et avec des chausses maintenant fermement le pied à la planches). Ensuite, et sur avis favorable des moniteurs, vous pourrez commencer les modules. Sur le parcours du grand téléski nautique se trouvent 15 modules, de taille, d’engagement et de difficultés différentes. Parmi ces modules, certains sont très accessibles. Vous pourrez donc commencer par ceux-là : le « baby kicker » et le « dance-floor ». Il faudra se présenter face au module avec la planche de wakeboard à plat. Les jambes fléchies et le regard au loin finiront par vous faire réussir vos premiers passages sur les tremplins. N’hésitez pas à solliciter l’aide des moniteurs qui se feront une joie de vous indiquer les différentes étapes de progression tout en corrigeant vos défauts.

 

  

la machine RIXEN

 Comme les remontées mécaniques à la montagne, des pilonnes guident un câble de circulation autour du lac. Ce câble peut entrainer plusieurs liens tractant des personnes, grace à un moteur éléctrique basse consommation.
Un system débrayable récupère ces liens pour les remettre en circulation à la demande, pour les personnes suivantes.
En 1966 la société Rixen créé son premier câble.. Depuis, ils installent des câbles à travers le monde. https://www.rixencableway.com

 

 

Y a t-il des monstres dans l'eau ?

En moyenne le lac fait 3m de profondeur. D'eau douce et fermé, l'écosystème est encouragé par l’oxygénation due à l’activité de glisse (plusieurs tonnes d’oxygène sont mélangées chaque année juste par le passage des riders).
Il y a bien longtemps un descendant du lochness fut aperçu par une famille Ecossaise de passage, on raconte qu’en 1510, une pêche miraculeuse d’hiver a permis de ramener une étrange créature microscopique dans leur ville d’Inverness, mais qu’elle fut perdue lors d’un accident de la route proche du château d'Urquhart...